Cela fait 2 semaines que nous avons fait connaissance Julien et moi... et ce weekend une envie folle de te revoir déjà.

Quelques messages échangés vendredi dans l'après-midi, histoire de savoir si tu étais libre, je te propose de se voir le soir même, mais tu es occupés, je le serais aussi le lendemain, mais dimanche rien de prévu. On prévoit donc de se revoir. Samedi midi, on se fait des petits messages, je me prépare car je suis de mariage, je sais que je serais sans doute un peu fatiguée mais tu me rassures en me disant que tu me tiendras éveillée..

Puis là, je te dis: "ce qui serait top, c'est quand rentrant demain matin tu sois dans mon lit !" , tu me réponds que l'idée te plais énormément, mais comment faire... Je me pose beaucoup de question mais le temps me manque. Je dois partir dans 1 heure pour la cérémonie. Pas le temps de te déposer ma clé... et je rajoute " Pour ce soir ça va être compliqué..., mais apporte donc les croissants demain matin". Cette idée te plaît, mais tu es excité par la 1ère proposition de la clé.. Je dois partir, on convient que ce sera les croissants.

Je quitte mon appartement, et à ma surprise je constate que la porte de l'immeuble ne ferme pas.... que les badges ne sont pas nécessaire.... l'envie de te dire " la porte de l'immeuble est ouverte, j'ai caché la clé, tu viens quand tu veux durant la nuit"  me vient à l'esprit mais je dois partir si je ne veux pas être en retard. Il est très tard au petit matin quand je rentre seule, et voilà que cette fameuse porte est toujours ouverte.... Je suis déjà excitée, car je vois trop bien la scène que je vais pouvoir mettre en place !

Ni une ni deux, je trouve une clé que je cache à quelque part sur le palier... je te fais des textos...:

- porte d'entrée ouverte... alors jouons!

- clé cachée....

- à toi de jouer maintenant...

 

Il est très tard, une petite douche pour se rafraichir de la soirée, et je me glisse nue sous ma couette, je ne mettrais pas longt pour m'endormir.

Je me réveille toute seule, un coup d'oeil sur l'heure, tu ne devrais pas tarder à arriver.... et je me rendors aussitôt.  Le bruit d'une clé dans un verrou me réveille... en 5 secondes je comprends que c'est toi qui ouvre ma porte, l'excitation monte illico en moi... je ne bouge pas et j'écoute. Tes pas me disent que tu es à la cuisine, puis tu fais quelques pas dans le salon, tu es sans doute entrain d'enlever tes chaussures, ta veste. Les pas se rapporchent.. mon coeur bat la chamade ! Mais je ne bouge pas, trop envie de vivre cela les yeux fermés, tu fais le tour du lit sans un mot. Puis tu repars, tu retournes au salon, tu dois être entrain de te déshabiller, j'entends la ceinture de ton pantalon qui se décroche, les pas qui reviennent vers moi. Je me mets sur le côté et présentant mon dos, mes fesses. La couette se lève et tu te glisses dans mon lit, je souris, ta main droite au niveau de ma tête, tu es sur le côté, et tu te colles à moi. Je te dis bonjour, on se sourit, ravie et enchantée de me réveiller à tes côtés. On s'échange des mots, j'ai sincèrement l'impression d'avoir passé la nuit à te côtés, ta main gauche parcour mon corps sous la couette, ta bouche aspire mon téton, je savoure cet instant. Tes doigts finissent par trouver mon entre jambes, mes jambes s'écartent, une invitation au plaisir.... tes baisers m'excitent, tes doigts me font vibrer comme au 1er jour de notre rencontre.... je te bascule et m'attarde sur tes tétons, je sais que tu aimes ça, tout comme moi d'ailleurs, tu gémis, tu m'excites et tu le sais, alors même que tu as gardé ton caleçon, ton sexe se fraille un chemin et pointe le bout de son "nez"... serais-tu excité??....

J'apprécie chaque minute de ton corps qui est excité, tendu, et à la fois paisible. Tu ressemblerais presque à un ours qu'on a envie de cajoler, mais je n'oublie pas le grizzli que tu pourrais être..prêt à bondir sur sa proie. Mon corps est descendu, ma langue toujours elle.. qui te parcours, qui raffole de son ami le gland, un jeu de langue sur ton frein.. tu gémis et moi je sens que mon intimité est déjà mouillé, au final on se connait très peu et si bien à la fois. Tu me regardes, nul doute que tu as sentis ma chatte mouillée sur ton genou qui se frotte. Excitée je le suis auprès de toi, j'attend que le moment où tu me diras: * j'ai envie de toi, envie de te prendre..." Et voilà que ces mots sortent de ta bouche. J'attrape un préservatif, je te suce encore, et encore puis j'ouvre le sachet... je prends bien soin de te le faire glisser jusqu'au bout, et je m'empale sur toi... je sens ta queue s'enfonce dans ma chatte qui est trempée, des aller-retour, les yeux dans les yeux, nos baisers se font fougueux, passionés, le désir monte en moi. Pour parfaire cela, je fais bien attention d'avaler ta queue complètement, bien au fond de mon vagin je te sens plus dire encore, tes mains sur mes hanches ... tu partages ton désir, il ne m'en faut pas plus pour que j'atteigne l'orgasme tant convoité... je te dis que je vais jouir, tu m'encourages, je te sens encore plus dur en moi, le coït approche et là tu me dis je vais aussi venir, on l'atteindra ensemble !

Après une pause méritée de plusieurs minutes à reprendre nos esprits enlacés dans nos bras, on finira par prendre le café et dévorer les croissants que tu as emmené.  Tu me quittes après quelques heures de douces étreintes ... un baiser, un sourire et tu me dis: " j'ai aimé cette rencontre, cette visite" je te regarde te souris et te dis: " tu aimes les femmes qui ont des initiatives.. je compte bien te surprendre encore et encore...."

Merci Julien pour cette matinée.... à bientôt...