Après une soirée à oublier très très vite avec un homme pour qui il semblerait que l'hygiène buccale ne soit pas un souci, je décidais de me rattraper le lendemain soir en sortant au sauna pour une soirée sur le thème de la mousse.

Sauf qui aller seule c'est pas toujours drôle, même si cela permete d'autres possibilités. C'est pourquoi je pris contact avec un de mes contacts qui a un regard qui peut pas vous laisser indifférente.. Il me confirme qu'il est libre en soirée mais pas avant 22h00, ce qui me convient tout à fait car la mousse ne démarre pas avant 23h00. Dix minutes avant notre rendez-vous, je me trouve déjà devant les lieux, le parking est complet.

A l'entrée je vois le gérant à qui je dis, Bah alors y'a plus de place, il me sourit et m'indique où allez me garer en terminant sa phrase: On t'attend dépêche toi  avec un sourire.

Me voilà garée à 5mn à pied, le temps pour moi d'envoyer un message à mon cavalier du soir pour l'informer sur le parking et lui demander quand il arrive. Et là, il m'apprend bien déçu qu'il pourra pas y être pour l'heure prévue car son ex n'est pas encore arrivée. Déjà sur place, je lui dis que j'informerais le gérant que nous sommes ensemble afin que celui-ci le laisse rentrer sans souci. Mais gentleman et ne voulant pas me faire attendre, on convient que ce sera que partie remise, et c'est ainsi que je me retrouve seule à la soirée mousse qui en plus est mixte ce soir là... Après tout, je compte bien m'amuser ce soir là, je me mets en mode coquine et me dit: Ma chérie, profite c'est ta soirée !

Arrivée au guichet, le gérant m'informe que le sauna est complet, plus un vestiaire de libre... je lui laisse donc mes affaires et je passe un paréo en passant la porte du sauna. En effet, le sauna est pleins, il y a beaucoup de couple et d'hommes seuls, je reconnais une libertine seule avec qui on a un peu sympathisé, ils sont tous occupés à manger au buffet, le temps pour moi de faire un tour à la douche et de jeter un coup d'oeil sur les hommes présents.

Je me dirige ensuite au Hammam pour me détendre, et je file me placer dans un coin, il est vide et cela me convient très bien ainsi pour débuter cette soirée. Un deux hommes rentreront mais se tiendront à distance de moi. Il est temps d'aller boire un petit verre, direction le bar. De quoi me faire voir et de faire constater que je suis bien seule ce soir. Je me fais plaisir en prenant un verre de vin espagnole, ce qui ne manquera pas de me donner un petit coup de chaud, je sens mes joues un peu rougir. Tout en savourant mon verre, je regarde ce qui se passe autour de moi.

Je termine mon verre et me plonge dans le jacuzzi dans lequel se trouve déjà 3 couples, je trouve place à côté des marches. Il aura fallut 5 minutes à l'un des hommes pour commencer à me caresser. En face de moi un couple, monsieur probablement âgée d'une cinquantaine d'année avec son épouse me regarde agréablement. C'est là que Martine passe devant le jacuzzi (ma connaissance libertine seule), je me lève du jacuzzi et me penche vers elle afin de lui faire la bise, en présentant à ces messieurs dans le jacuzzi une vue sur mon fessier bien tendu. Lorsque je retourne à ma place l'homme qui me regardait me dit: Madame il est dangereux de se pencher ainsi.. Je lui souris et lui répond: Ah bon, vous voulez dire ainsi... et je reprends la pause en tendant mon fessier, celui-ci se lève et me donne une fessée, je le laisse faire et lui sourit.

J'adore ces moments d'approches qui se font clairement et sans se cacher... un couple se lève du jacuzzi, et deux hommes arrivent chacun d'eux à côté de moi. Je resterais pas plus de 2 minutes car ces messieurs un peu pressant dirons-nous me plaise pas du tout. Direction le hammam.

Celui-ci est vide lorsque je rentre dedans à nouveau, mais il tarde pas à se remplir, un puis deux puis trois hommes.... l'un deux se mettra à mes pieds (adossée dans mon coin) et commencera à mes caresser les pieds, un second debout à côté de moi (je vais vous faire rire, au départ j'ai cru que c'était une femme, car il avait les cheveux longs, et ces bras croisés au niveau de sa poitrine.. c'était avant que mon regard descende le longt de son entrejambe...) celui-ci commenca à me caresser le bas du dos, je me laissais faire en appréciant ces caresses, mais fidèle à moi-même je comptais pas rester silencieuse... et j'entamais une conversation avec ces messieurs avec toujours un brin d'humour ce qui détenda le lieux. Un troisième homme se présenta face à moi, mes mains sur sa queue tendue et l'autre sur une autre, malgré le brouillard de vapeur je ne quittais pas du regard l'homme en face de moi qui semblait être un bel homme, mais surtout une belle queue. Le temps pour moi de me redresser et de le prendre en bouche devant ces messieurs qui continuaient de me caresser, je me délectais de son membre bien calibré, à mon goût. Je pouvais l'entendre me dire que je suçais trop bien, que je lui faisais de l'effet... je le regarda et lui dis que j'avais pas besoin de publicité avec le sourire, il me dit: je fais pas de publicité, mais c'est trop bon. Puis il ordonna aux autres hommes de continuer de me caresser car il se délectait de ma bouche, de ma langue coquine.

La chaleur montait doucement, mais assurément. Je m'arrêta car je manquais d'air, mais surtout car j'avais pas envie de sucer ces messieurs qui me voyait et se branlaient en espérant pouvoir succomber à ma bouche. Je remerciais ces messieurs, et je sortis du hammam.  Une bonne douche fraiche et m'approcha du coin mousse. Il y avait encore très peu de monde, je déposa mon paréo,ma serviette et je pénétra à l'intérieur. Un homme me suivait, je me plaça à côté un bel homme seul. L'homme qui me suivait ne manqua pas de me caresser aussitôt, je le laissais faire et mes mains dirigées vers l'autre homme on commença à se caresser à trois, d'autres personnes nous suivirent dans la mousse, la soirée était lancée...

Réfugiée dans un coin afin de profiter et non de subir la mousse, notre trio continuait gentillement, pas de baiser échangés mais des têtes suffisamment proche pour entendre la respiration de mon partenaire, un jeu de séduction des plus agréable. C'est à ce moment, que je reconnaissa mon Monsieur "fessée", qui me dit: "Ah voilà madame fessée"  je souri, et vous vous doutez bien que c'est mon fessier bien tendu que je lui présenta avec grand sourire, celui-ci me mit la fessée tant attendue, au plaisir de mon trio qui constata que j'étais joueuse. Je reconduis cependant l'homme qui me suivait car celui-ci devenait un peu trop pressant. Mais sa place fût vite reprise par monsieur Fessée... pour mon plus grand plaisir.

Un homme avec beaucoup de charme, grand, des mains à la fois douce et forte... ces caresses précises me firent vibrer en un instant, vous êtes délicieuse me dit-il à l'oreille, je lui laissais avec plaisir venir visiter mon intimité, et alors que je sentais le désir monté en moi, il me chuchota: laissez-vous aller, et donner moi cet eau..... je me fis pas attendre, le temps pour moi de m'accrocher au bel homme qui était avec moi depuis le début, je devenais fontaine... pour notre plaisir. Pierre de son prénom, me laissa reprendre mes esprits. Mais juste le temps pour moi de le caresser, sans dire mot, il me retourna et se frotta à moi, une main sur mon cou, son autre main sur mes fesses il me lâcha plus. Quelle agréable sensation que de se sentir maintenir ainsi.

C'est sans doute ce qui lui donna l'envie de me caresser plus en profondeur... un doigt, deux doigts... c'est à ce moment là que le mot "prendre" prit tout son sens... Pierre était entrain de me fister... j'étais prise d'une bouffée de chaleur qui parcoura tout mon corps, et qui finit par un cri de bonheur. Pierre retira sa main, et m'embrassa tout  en me remerciant. Il se retourna rejoindre son épouse qui elle aussi était en très bonne compagnie... Je restais encore quelques minutes, avant de quitter la mousse, des mains me caressaient entre chaque pas, quel sentiment agréable.  Une bonne douche fraiche pour récupérer ses esprits, c'est là que je croisais à nouveau Pierre, qui me remercia encore et qui me demandait si plus tard j'étais d'accord de les rejoindre pour un moment câlin, ce que j'acceptais. Il me fallait me réhydrater, direction le bar.

Après un premier verre, Pierre et son épouse Anne me rejoignèrent et m'offrir un verre. Un dialogue commença, le feeling était présent sans aucun doute. Des sourires, des caresses délicates de Pierre à mon encontre, des regards, bref tout était présent pour un futur moment très coquin. Pierre me demanda si j'acceptais de les suivre, j'accepta sans problème, on se dirigea vers les coins calins, mais ils étaient tous occupés, la mousse avait donné des envies...

On retourna du côté du bar, où il y avait des banquettes... Assise sur la banquette au milieu d'Anne et de Pierre, les caresses commencèrent, les confidences aussi... c'est là que Pierre m'informa qu'Anne était jalouse de moi... alors que je comprenais pas le pourquoi, celui-ci me confessa qu'il avait jamais réussi à fister son épouse car elle était trop serrée et que sa main devrait être trop large pour elle. Je rougis, car il avait eu aucun souci pour me fister dans la mousse... Je souris à Anne et lui donna un baiser sur la joue, elle me sourit et me dit; je suis ravie pour toi et lui, y'a aucun souci ma belle. L'un est l'autre me léchait ma poitrine, Pierre me caressait mon intimité, pendant que j'embrassais sa femme. Un homme qui se dirigea vers nous, fit demi-tour à l'instant où Anne le regarda, ce qui nous fit sourire. Sans le regarder, elle me dit qu'il était parti chercher des préservatifs, on se regarde toutes les deux avec en tête la même réaction à savoir: "s'il croit qu'il va pouvoir venir tremper comme ça son sexe..."  il était bien mal parti. Durant ce laps de temps, Pierre  avait écarté mes jambes et s'occupait de ma chatte toute chaude et offerte à lui. Il prit un préservatif et à la vue de tous, il me prit, lui sur les genoux, moi assise sur le canapé. J'appréciais ses aller-retour, sa femme qui me caressait, et qui était occupée avec l'homme qui vait fait demi-tour me souriait. Deux trois hommes s'étaient rapprochés pour voir ce moment de partage, Pierre qui me baisait me regardait dans les yeux, je pouvais lire sur ton visage, le plaisir que cela lui procurait, il me souriait et me disait combien ma chatte lui convenait, je lui souris à mon tour. Tantôt prise par sa queue, tantôt par sa langue j'en oublais le monde autour de nous, pour garder que le plaisir qui m'était donné. Pierre se retira sans avoir joui et remplaça sa queue bien dure par sa main.. et me fista à nouveau devant sa femme, devant ce spectacle, sa femme reconduit l'homme avec qui elle était, pour regarder cela de plus près, et alors que je pouvais plus me retenir, et devant son excitation que cela lui provoquait je ne pu retenir mon cri orgasmique... après avoir repris mes esprits, je dis tout en souriant, que dorénavant je pourrais plus passer inaperçue pour cette soirée. On eut tous le sourire aux lèvres.

C'est afin d'être plus à l'aise, qu'on quitta le salon pour trouver un coin câlin plus approprié à nos débats, et avec joie on constata que le coin câlin ouvert était entièrement libéré. On prit place, Anne et moi face à face à genoux Pierre derrière moi. Place aux femmes nous dit-il, on s'embrassa, nos mains peu sures sur le corps de l'une et l'autre. Je pense qu'Anne était pas particulièrement bi, ce qui me convenait tout à fait. Alors qu'on s'embrassait, Pierre se glissa entre mes jambes afin de me faire un face-sitting, ce qui faisait bien longtemps que je n'avais eu droit à ce plaisir. J'en profita pleinement. Les hommes ne tardaient pas à arriver pour nous voir, et pour prendre place auprès de nous. Pierre mit un préservatif et me prit en levrette, je prenais appui sur sa tendre moitié, bien excité et malgré des aller-retour espacé Pierre ne pouvait plus se retenir. J'ai eu beaucoup de plaisir à l'entendre jouir sa queue dans ma chatte, il me serra par la taille et venant m'embrasser dans le cou pour me remercier. Entourée de deux autres hommes, je les caressais et branlais, l'un deux bien membré retena mon attention, et je le pris en bouche, à son habitude il prit beaucoup de plaisir, je m'arrêtais et fit de même à Pierre en m'excusant de n'avoir pris soin de lui avant, il sourit. Je le pris en bouche, ma langue lui caressait son gland qui était encore très sensible.... je lui laissais le temps de récupérer en m'occupant de l'autre homme à nouveau. Un troisième homme était sur ma gauche, il devait avoir la trentaine bien bati, je me retournais et lui lèchait ses tétons bien tendus... Anne s'amusait à côté de nous avec d'autres hommes, passant de l'un à l'autre se faisant pénétrer par ses hommes. Pierre profita de se spectacle, il était aux anges. Je pris à mon tour du plaisir à regarder Anne avec un homme qui était très endurant et semblait être un très bon amant. Ironiquement je dis que je recherchais un même homme. Pierre continua à me lécher par intermittence, à côté de moi était venu se placer un homme plutôt bien membré que je suça avec plaisir. Pierre se plaça derrière moi les jambes écartées de façon à m'avoir entre les jambes, bien installée, j'écartais mes jambes afin que cet homme se retrouve face à moi, ma chatte offerte à sa queue protégée, et lui ordonna de me prendre. D'abord timide, je lui dis de me baiser comme il se devait, que je n'étais pas faite de porcelaine. C'est ce qui fit, Pierre me caressait en même temps mon clitoris, mes mains serrées à ses bras à chaque coup de rein de cet homme, je pris du plaisir. Comme s'il me connaissait depuis longtemps, lui disait qu'il pouvait y aller plus fort.

Anne qui était en nage et toujours avec cet amant hors pair, sorti prendre une douche, je libérais mon baiseur du soir, et me mit sur les genoux pour me retrouver face à Pierre, enfin .. plutôt face à sa queue que j'embrassais avec plaisir. C'est à cet instant, que je sentis un homme derrière moi qui commença à m'enfourner.. c'était l'amant d'Anne qui avait reprit des forces. Quel homme, il me baisait fort et avec temps de douceur à la fois, bien prise je pouvais sentir ses boules se frotter à ma chatte, ses mains appuyées sur mon dos, force et virilité étaient présents, quel parfait amant !!!

Quelques minutes de repos, le temps d'Anne de venir se mettre à côté de Pierre toute rafraichie, et là... nouvelle confidence de la part de Pierre, celui-ci me dit que je suis la seconde femme à l'épuiser aussi vite que la première a été sa femme.. je suis très flattée de cette confidence, mais j'ai pas le temps de souffler que l'homme hors pair revient à la charge et me sodomise me procurant un plasir inouï. Pierre et Anne assiste au spectacle, cet homme semble prendre beaucoup de plaisir également, alors que j'en redemande, sa main droite vient titiler mon clitoris et je repars dans mes cris aigüs de plaisir....

Piere et Anne finissent par quitter le coin câlin, et me laissant seule avec cet homme, qui me remercie de ce moment avec un regret me dit-il, celui de ne pas m'avoir vue plutôt, je lui réponds que cela sera pour une prochaine fois, il me sourit. Avant de partir il me dit, avec tout cela je n'ai pas jouis, alors je commence à le branler, à le sucer, et le rebranler de plus en plus fort... il finit par jouir dans ma main et m'embrasse. Lorsque je quitte le coin câlin. la soirée est terminée et  le deux tiers des personnes présentent sont parties. Un dernier verre que je termine en présence de Pierre et Anne, en les remerciants de cette belle soirée passée en leur compagnie. On se souhaite une bonne rentrée en espérant se revoir lors d'une prochaine soirée...

Ce fût une très belle soirée, jeu, séduction, rire, un cocktail de pure plaisir et partage, le bonheur en deux mots.