Il y a peu de temps de cela j'ai fais la connaissance d'un charmant couple. Alors même que je ne suis pas attirée par les femmes, ce soir là un réel coup de coeur c'est produit avec Nathalie et Patrick. Une rencontre qui promet de belles soirées à venir.. dont celle-ci...

Un texto de la part de Nathalie: Je veux faire une surprise à Patrick pour son anniversaire. Ces deux coquines préférées et moi que pour lui !
Alors même que je devais être occupée ce samedi là, je mis tout en oeuvre afin de me libérer. Ca y est..ce soir Patrick aura sa surprise... il ne s'attend absolument pas à me voir ce weekend, la veille il m'a demandé ce que je faisais samedi soir, je lui répondis que j'avais une soirée familiale et donc je ne serais pas en mode coquine. Il sembla très déçu et m'écrit; qu'il aurait souhaité que je sois son cadeau d'anniversaire.... je lui répondis que ce ne serait pas pour cette année... 

Samedi soir, je suis en voiture direction ma chérie !! J'ai emmené avec moi Charles, un coquin que je connais depuis 2 ans avec qui on a toujours eu des rencontres pour les moins agréable et toujours dans la bonne humeur. Arrivée à l'heure, voiture garée, j'envois un sms à Isabelle la complice de la soirée avec son chéri. Il est l'heure... on se retrouve au pied de l'immeuble pour les moins exceptionnel ! Il s'agit d'un vieux Grand Hotel d'une station thermale datant de 1850 - qui a été aménagé en appartement privatif. Mais à l'intérieur je ne m'attendais pas à cela... Un voyage dans le temps...

Nathalie nous ouvre la porte d'entrée, elle est habillée tout en blanc, son sourire me fait craquer, on se fait un bisous discret car on peut nous voir sans aucun souci. Nous rentrons,et là j'en perds mes mots... je me retrouve en 1850, une cours intérieure couverte par une verrière à au-moins 25 mètres au-dessus de nos têtes, la réception qui est toujours présente avec son rideau fermé, on y voit les 5 étages, les colones de marbres, si vous fermez les yeux vous entendez le "cling" de la sonnette à la réception.. je suis émerveillée... Nathalie nous emmène à l'ascenseur, elle est toute excitée. Arrivée à son étage, à peine sortie de l'ascenseur je me tourne vers Charles et lui dis: Ce soir je veux que tu me baises ici !    Il me regarde et sourit. Bref l'heure n'est pas à moi, mais à Patrick qui ne sait pas à quoi s'attendre. Une quelques mots Nathalie, nous donne le scénario, nous les femmes ont s'occupera de lui, et nos hommes sans un mot prendrons place dans la pièce et regardons le spectacle. 

On rentre dans son studio, lumière tamisée, bougies, musique douce, et Patrick assit sur un fauteil au-milieu de la pièce, les yeux bandés. Le temps de nous mettre en sous-vêtements, Isabelle s'approche de Patrick, interdiction d'émettre un son...premières caresses sur son torse chemise ouverte... Isabelle à penser à tout.. elle a apporter des plumes.. Un baiser, un jeu de langue, je la regarde. Je l'a laisse faire, pour qu'il puisse profiter de ce moment. Je m'approche de lui une plume à la main. Lentement je le caresse avec, je me promène sur son torse, sensible à plusieurs reprises il a des spasmes, je souris.

J'ai fais le vide autour de moi, ce moment appartient à Patrick et je tiens à ce qu'il s'en rappelle pour longtemps. Nathalie s'approche de lui et l'embrasse, elle lui caresse le visage, elle est rayonnante, tellement heureuse de ce moment pour son chéri. Elle nous fait des clins d'oeils, j'approche de la bouche de Patrick et je laisse ma langue parcourir ses lèvres, mes mains sur son torse je le caresse. Je sais qu'il adore quand je lui mordille ses tétons, alors je m'en approche, je pense qu'il comprendra qui je suis, ça devrait l'excité encore un peu plus. Isabelle embrasse son sexe qui est encore un peu mou, trop d'émotion tue l'émotion... Nathalie s'approche et lui enlève son boxer ce qui permet à Isabelle de le prendre en bouche. Nathalie s'approche de moi et m'embrasse en même temps, je sens ses caresses dans mon dos, elle est aux anges. Quant Isabelle en a finit avec son sexe, je rentre en action. Agenouillée, je commence à le sucer, ma langue se délecte de son doux gland que j'apprécie. Je le regarde, je sais bien qu'il ne me voit pas, mais je sais que s'il a deviné que c'était moi je le ferais. Ma langue sur son frein je fais des aller-retour, à chaque spasme je devine qu'il sait que c'est moi, sa queue se durcit je suis aux anges. Je sais qu'à cet instant il m'aura reconnu. Je jette un regard sur mon coquin et le chéri d'Isabelle, ils ne disent rien, mais ne rate pas une minute de ce spectacle haut en sensualité !

Nathalie échange quelques mots avec son chéri, et lui demande de se lever, Isabelle et moi nous l'aidons et l'accompagnons vers le lit. Nathalie souhaite que l'une de nos s'empale directement sur lui. Je sais pertinament que cela ne sera pas moi, je m'amuse bien trop à jouer avec ses autres sens. Et il semble qu'Isabelle aime tout autant ce jeu. Patrick allongé sur le dos, toujours les yeux bandés, en profite pour nous caresser, comme pour deviner ou plutôt s'assurer de qui nous sommes. On se laisse faire, Isabelle le suce à nouveau et moi j'embrasse Patrick, qui ne manque pas de caresser mes fesses. C'est à ce moment là que Nathalie lui propose de deviner qui nous sommes. Patrick hésite beaucoup, il a peur de se tromper et de nous vexer. Il prend une grande bouffée d'air et se lance, il commence par siter Isabelle, puis moi. Trop fort se Patrick! On lui enlève son bandeau...  Il sourit il est aux anges, et réalise enfin ce qui vient de se passer..

Il est temps de boire à sa santé! et de manger les petits fours. Nous restons à la maison un moment car nous attendons un de leur ami. Cette mise en scène à dû exciter ma chérie Nathalie qui allonge Isabelle sur son lit pour lui caresser son minou, elle est rejointe par son chéri pour un cunni. Le mari d'Isabelle se place derrière Nathalie pour une levrette, elle se laisse faire et ne se fait pas prier. Charles et moi sommes plus en retrait à cet instant, on les observe. Puis je commence à chauffer mon Charles, des baisers, des caresses, alors que nous sommes tous plus ou  moins nus, je lui prie de bien vouloir se déshabiller afin que je puisse m'occuper de lui. Isabelle prise également en levrette et à côté de Nathalie qui subit les assauts de Christophe. Je m'approche d'elle et l'embrasse tendrement, Charles me caresse, et finit aussi par me prendre en levrette....  C'est à ce moment là, que Steve décide d'arriver.... Nathalie parti lui ouvrir la porte.

Steve dont Nathalie m'avait parlé, est un homme des plus charmant.... la soirée s'annonce plutôt agréable. Encore quelques verres et nous décidons de sortir en sauna. Nous y allons à pied. Notre arrivée au sauna et loin de passer incognito.. 3 femmes et 4 hommes.. il y a des couple plusieurs couples et des hommes seuls. On décide d'aller directement au jacuzzi, sauf que Nathalie va directement dans un coin câlin avec Steve. Je reste donc dans le jacuzzi avec Charles, Isabelle, son mari et Patrick. Un bref moment dans les bras de Charles, Patrick me prend dans ces bras en me disant combien il est heureux que je sois là, qu'il n'attendait pas un plus beau cadeau d'anniversaire que moi - je souris. Puis, il m'embrasse et m'invite à le suivre aux coins câlins, il fait un clin d'oeil à Charles pour lui signifier que nous nous éclipsons. 

Tous les deux installés dans un coin câlin Patrick m'allonge sur le dos, c'est parti pour un cunni qui durera un longt moment, comme pour me remercier de la surprise que nous lui avions fais quelques heures plus tôt. Ne tenant plus, il met un préservatif et me pénètre tout en douceur, des vas-et-viens lents qui nous permettent de vivre pleinement ce moment là. Nulle doute que la complicité que nous avions eu lors de notre première rencontre était à nouveau présente. Nos regards se croisent, nos mains se lient et se délient. Nos corps s'entremêlent, des étreintes torrides, tous les miroirs présents sont couverts de buée.... et puis alors que nous ne tenons plus, le coït pour nous deux, un feu d'artifice, des étoiles, pleins d'étoiles dans les yeux. Quand on reprit un peu nos esprits, on sorta pour rejoindre nos amis. Plus tard, alors que Nathalie et moi se cherchonsee sur un canapé, je l'invite à me rejoindre dans un coin câlin.

Comme deux coquines que nous sommes, on décide de prendre un grand coin câlin fermé mais avec des fenêtres sans tain... de quoi laisser les hommes nous regarder sans nous déranger. Nathalie me demande de m'allonger sur le dos et me dit: "ce soir, je veux te faire plaisir ma chérie !" elle s'occupa longuement de moi, un échange de pure bonheur. Je n'ai jamais ressentis autant de complicité entre moi et une femme, aussi surprenant que je puisse l'être je suis sur un petit nuage en sa présence. Alors que mon excitation est à son maximum elle refusa de me laisser m'occuper d'elle.  Nos baisers nos caresses,  je ne saurais vous dire combien de temps nous sommes restées là toutes les deux, mais peu importe, on était sur un nuage de bonheur. Quand elle me laissa un petit moment de repis, elle me demanda de constater à quel point j'avais pu l'exciter. Ma chérie était trempée, sa chatte était toute mouillée et terriblement chaude. J'étais aussi excitée qu'elle de m'apercevoir de son état.

Quand on décida de quitter le coin câlin, il y avait un homme qui n'avait pas raté une minute de notre échange, d'autres hommes célibataires nous regardait de loin. On parti rejoindre nos amis qui nous attendaient au bar. Isabelle et Christophe nous quittèrent peu de temps après. On resta encore un petit moment puis on décida de rentrer chez Nathalie. Alors que Steve avait été discret à mon sujet, il commença son jeu de la séduction sur le chemin du retour. Un brin taquin, mais au combien joueur, je m'aperçu que je devais plutôt lui plaire.

Une fois arrivé dans le hall d'immeuble de Nathalie tous prirent l'ascenseur, je fus la dernière à rentrer à l'intérieur, mais l'ascenseur ne semblait pas vouloir partir. Sans hésiter, je sortis et je m'engagea sur les escaliers, c'est là que Steve sorti immédiatement et me suivi. Il me tendit la main afin de monter les escaliers ensemble, et alors que je ne m'y attendais pas, la lumière du hall étant éteinte, il me plaqua contre le mur et m'embrassa fougeusement, ses mains sur mes fesses qui me caressait. Vous imaginez même pas dans quel état je pouvais être, moi qui rêvait de cela et qui l'avait suggérer à Charles.... 

Seuls les lumières des sorties de secours nous donnait un peu de lumière... tout était parfait jusqu'au moment où arriver à l'étage, nos amis appuyèrent sur la lumière... je pense sincèrement qu'à cet instant, Steve et moi pensions à la même chose.. "zut!". Il reprit ma main dans sa main, et on reprit nos marches d'escaliers pour arriver au bon étage. Une fois arrivé, Charles m'attendait, son regard perdu à admirer cette bâtisse.... Steve lâcha ma main et me laissa en sa compagnie pendant qu'il rentra chez Nathalie, on le suivit. Il se faisait tard, encore un verre puis on goûta au gâteau d'anniversaire.

Puis vint la question du couchage... les hommes installèrent deux matelas côte à côte. Ce soir j'allais dormir entre deux beaux gosses .... Charles qui ne tenait plus, se coucha à ma droite, Steve à ma gauche. Je tenta de susciter l'envie auprès de Charles mais je compris que le pauvre avait peut-être abusé de coquinerie la veille... Je le laissa donc tranquille, d'autant plus que Steve ne cessa de me taquiner. Steve commença à me doigter, tout en m'embrassant. Son doigté plutôt agile je ne tardis pas m'enflammer... alors même que je pensais que Charles dormait, je sentis sa main dans la mienne, sans un mot je compris qu'il appréciait le fait de savoir que Steve s'occupait de moi. Comme un consentement, il me caressa la poitrine en douceur. 

Steve était très doux, ce fût un plaisir de se laisser aller dans ces bras, tout en sachant que les mains d'un autre homme me caressait en même temps. Une belle complicité était entrain de naitre entre lui et moi. Ce soir là, Steve ne me baisa pas, mais il me fit l'amour. Etrange comme sentiment, alors même que nous étions loin d'être en intimité à deux... mais c'était comme-ci. Doté d'un membre plus qu'agréable à regarder, ce n'était rien quant au fait de le sentir....
Je m'endormis dans ces bras. Durant la nuit, je sais que j'ai navigué d'un homme à l'autre, pour dormir à ces côtés. Une nuit que je ne suis pas prête à oublier d'aussitôt !

Si c'était bel et bien l'anniversaire de Patrick, ce fût ma fête également.....